BOUTELIS

Cie Lapsus
vendredi
18
décembre 19 h 45

Crédit photo : Jacques Sampic

Tout public à partir de 8 ans /// Durée : 1 h 05                                              http://www.cielapsus.com/2/

Voltigeuse : Gwenaëlle Traonouez // Porteur : Vincent Bonnefoi // Monocycliste, voltigeur : Jonathan Gagneux // Porteur, cerf-voliste : Julien Amiot // Jongleur : Stéphane Fillion // Monocycliste, porteur : Ronan Duée // Voltigeur : Dorian Lechaux // Metteur en scène : Johan Lescop // Création sonore, graphisme : Marek Hunhap // Créateur lumière, régisseur général : Matthieu Sampic // Costumière : Amélie Feugnet // Régisseur : Christophe Payot // Production– diffusion : Cécile Imbernon – La chouette diffusion
 


En arabe, Boutelis désigne un état de paralysie du sommeil, une sensation de se réveiller en pleine nuit, mais d’être dans l’incapacité de bouger. Le risque d’hallucination participe de la dimension mystérieuse de ce phénomène.
Elle habite un lieu dont les portes de sortie n’en sont sans doute pas, comme si quitter cette pièce, c’était invariablement y rentrer. Alors pour s’évader, elle va plonger dans les méandres de son imaginaire. Vertigineuse ascension.
Plonger à la rencontre de ceux qui peuplent son quotidien fantasmé, comme autant de démons intérieurs, de facettes d’elle-même. Plonger vers l’inconnu, pour mieux prendre son envol.
Dans une esthétique léchée et intrigante, les sept circassiens investissent un espace intemporel, où la légèreté du vol d’un cerf-volant peut-être interrompu par le combat de trois titans ou l’apparition d’un homme animal : un univers dominé par l’étrangeté qui donne à voir un réel distordu et fragile. Comme eux.
Un voyage au pays des rêves, où l’on frissonne, on se laisse surprendre, on rit… où tout peut arriver, et où surtout, on reste émerveillé devant tant de grâce.
 

Ce site internet utilise des cookies. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies. Attention, le blocage de certains cookies empêche le fonctionnement correct du site.