OURS // MATHIEU BOOGAERTS

Festival Barbara
vendredi
20
mai 20 h

© Noémie Reijnen pour Ours et Jules Faure pour M. Boogaerts

Tout public // https://3ctour.com/artiste/ours/

https://mathieuboogaerts.com/


DOUBLE PLATEAU

OURS
S’il se fait appeler Ours, c’est qu’il a de l’artiste une vision animale et poétique. Seul dans sa chambre, il « hiberne » le temps d’écrire et de composer... Ainsi passent les hivers jusqu’au jour où Ours, sort de sa tanière avec un nouvel album Mitsouko composé entre Paris et Bruxelles.
Après une première trilogie d’albums
MI, EL et POPS qui fait sourire, le titre de ce quatrième album fait bien évidemment hommage au groupe mythique : à leur énergie, leur folie et leur liberté. Cet album est porté par un grand bouleversement dans la vie du musicien : la paternité, sa « plus grande œuvre » comme il le précise. La musique de Charles Souchon, délicate et chaloupée, est le mariage de la mélancolie et du soleil. Ses jeux de mots, ses rimes fines et ses mélodies intimes transforment le quotidien en poésie et magnifient les petites choses de la vie.


MATHIEU BOOGAERTS
En 25 ans de carrière, (En anglais) est le premier album de Mathieu Boogaerts totalement en anglais. Mais c’est toujours de la chanson française, et plus encore de la chanson de Mathieu Boogaerts. Ces chansons ondulent, dérivent, fondent sous l’oreille et se sifflotent un sourire aux lèvres. Elles sonnent ici comme de la surf-music un jour de mer calme, ailleurs comme du jazz dans une boîte à musique, ou là comme de la bossa en forme de bulle.
Il joue de plein d’instruments différents, Mathieu Boogaerts, il joue des mots aussi, de leur sens et de leur son, il joue du reggae et des comptines, il écrit en Afrique ou alors en Europe, il colorie des ciels et dessine des princesses, il invente une chanson ronde comme un bonbon, claire comme un cristal, petit bijou d’autant plus précieux qu’il paraît simple.
Mathieu Boogaerts est un artiste simple et précieux.